Página inicial > FSM/WSF 2015 - TUNIS > Le 4ème FMML et le FSM

Le 4ème FMML et le FSM

domingo 22 de março de 2015, por ,

Todas as versões desta matéria: [English] [français] [Português do Brasil]

Un message du Collectif du 4ème FMML au Comité Machrek Maghreb d’organisation du FSM 2015 et les organisations de processus du FSM

74/5000
Vers le 4ème Forum mondial des médias libres FMML

Dans le processus du Forum Social Mondial

Remerciements

La IV ème édition du FMML qui aura lieu à Tunis est lancée. Elle est le fruit d’un énorme effort de dialogue et de coordination entre des organismes de divers pays, sur plusieurs continents. Parmi les thématiques qui ont demandé le plus de travail d ’articulation et auront des prolongements dans des actions locales et internationales en 2015, se trouvent la gouvernance de l’Internet, la régulation de la communication, la défense des radios libreset l’élaboration de la charte Mondial des Médias Libres.

Le processus du FMML , dont l’origine remonte à 2009 à Belem, est étroitement lié au processus du FSM et, entre chacun de ces derniers, contribue à leur construction graduelle tout en y participant de manière intensive. Dans le cadre du FMML sont organisés : les couvertures [médiatiques] internationales partagées du FSM, des ateliers et des formations aux technologies libres dans le hacklab , des festivals de documentaires sur la thématique de la communication pour les mouvements sociaux sur « Cine Medios Libres » et des expositions, en vue de contribuer à une plus grande appropriation des luttes en faveur de la communication pour tous et toutes.

Les organismes qui participent au FMML s’engagent à promouvoir des débats de fond au sujet de la communication et l’information au sein du programme du FSM, à encourager des activités auto-gérées et à les faire rejoindre lors de l’assemblée de Convergence sur le droit àla communication.

La convergenceen faveur des luttes pour le droit à la communication - que ce soit en vue d’une réelle démocratisation de la gouvernance de l’Internet incluant une participation directe de la société civile c’est à dire de nous-mêmes , ou bien qu’il s’agisse de luttes engagées par des médias libres pour le droit à exister sans subir de répression - nous amène à nous prononcer tous et toutes pour construire ensemble le processus du FMML.

Nous remercions le Comité d’Organisation du FSM 2015 et les entités du Maghreb Machrek, d’une part pour leur partenariat et la mise en place conjointe de l’espace du FMML et, d’autre part, pour l’attention qu’a portée le Conseil International du FSM au processus. Les quatre séminaires internationaux qui ont eu lieu en 2014 ont été définis lors de la réunion de Casablanca en 2013, et ont donné matière à un an de travail intense.

La coordination entre les différents médias libres engagés, tant dans le processus du FSM que dans le domaine de la communication, exige de nous, dans ce cheminement vers le FMML, un effort de plus en plus important et difficile. La raison est qu’un tel domaine ne peut exister s’il est isolé. Le droit de la communication est celui par lequel toute lutte doit pouvoir s’exprimer et interagir avec la société.

Ce que nous appelons média libre est la voix convergente des mouvements sociaux dans tous les moyens de communication: par la radio ou la fibre optique.
Ce sont des médias gérés directement et de façon participative par et pour la société. Il s’agit d’une lutte faisant partie du champ d’action du FSM.

Nous remercions chacune des organisations qui ont fait en sorte que leurs projets segmentés ou régionalisés pour le droit à la communication rendent possible l’opportunité de construire ensemble et de façon solidaire le FMML que nous pouvons, encore une fois aujourd’hui, faire ensemble.

Nous vous invitons à vous joindre à nous, tous et toutes, pour les journées de lutte qui se déploieront transversalement au sein du FSM, lors de la IV éme édition du FMML, du 22 au 28 mars, et à nous aider à concrétiser les actions prévues.

Avancer vers un Autre Monde Possible grâce aux luttes sociales, voilà ce qui nous anime.