Ciranda internacional da comunicação compartilhada

agrega noticias de parceiros parcerias da ciranda
Condamnation du Makhzen et soutien à la lutte du peuple sahraoui

Marocains furieux ont attaqué le modérateur de l’assemblée des mouvements sociaux du FSM qui lisait le texte, M. Moumni Rahmani, un Marocain lui-même, le menaçant et le maltraitant en public et le qualifiant de traître.

Communiqué Sortir du Colonialisme

" Alors que la France a entrepris une guerre au Mali au nom de la lutte contre l’occupation d’une partie de ce territoire par les forces djihadistes, elle ne dit et ne fait rien face au Maroc qui occupe illégalement le territoire d’un autre peuple."

Réfugiés subsahariens du camp de Choucha dans une grève de la faim

Quarante-et-un réfugiés subsahariens du camp de Choucha frappent aux portes du très influent Forum Social Mondial pour réclamer la dignité humaine. L’absence de reconnaissance et de solutions concrètes à Tunis les incite à entamer collectivement une grève de la faim le 29 mars 2013 devant le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) de Tunis, mettant leur santé - déjà précaire - en danger.

Le "printemps arabe" invite le mouvement altermondialiste

Las mujeres darán el puntapié “oficial” anticipando con su asamblea mundial la apertura de la 12da edición del Foro Social Mundial (FSM) este 26 de marzo

Accueil > FSM > FSM 2012/2013 fr > Où aura lieu le Forum Social Mondial en Tunis ?

Connaisez-vous le site du Forum Social Mondial en Tunis

Où aura lieu le Forum Social Mondial en Tunis ?

vendredi 15 mars 2013, par Ana Luz Muñoz Maya , Christian Schroeder

Toutes les versions de cet article : [English] [Español] [français]

Où aura lieu le Forum Social Mondial ?

L : Le FSM aura lieu dans le Campus Tunis el Manar, c’est un grand campus dans lequel il y a 5 universités, on va en utiliser juste 3. Il y aura un seul accès pour rentrer au Campus et la totalité du site sera piéton, il n’aura pas de voitures, sauf pour les urgences, la livraison, et une navette pour les personnes en situation de handicap qui va faire le tour dans le Campus et qui s’arrêtera dans chaque université. Les bus venant du centre ville déposeront les gens à l’entrée du Campus et repartiront.

Comment se fera l’enregistrement des personnes et des organisations ?

L : Pour l’enregistrement, quand on arrive sur le site du Campus il y aura deux stands d’orientation. Un pour les participants individuels et l’autre pour les délégations des organisations. Les participants auront à l’entrée un espace enregistrement avec une cinquantaine d’ordinateurs, où ils vont vérifier s’ils sont inscrits ou pas, ils payent –s’ils ne l’ont pas fait en ligne- et ensuite ils récupèrent les sacs avec le badge et le programme. Le stand des délégations des organisations se situe plus haut, au niveau de l’École national des Ingénieurs (ENIT), et ça se passe de la même manière : L’organisation se présente, avec un membre ou plusieurs, et ils vérifient qu’ils ont bien payé, sinon ils payent, et ils récupèrent les sacs.
C’est à l’École national des Ingénieurs (ENIT) qui va être installé l’équipe qui a travaillé sur la méthodologie pendant tout le processus préparatoire. Cette équipe va gérer la relation avec les organisations et va les orienter par rapport à tout ce qui concerne les activités et le matériel pour ces activités.

Comment est organisé le Campus et les activités qui auront lieu ?

L : Le Campus el Manar est organisé par thèmes, avec un espace central au milieu dans lequel il y aura le Camp des Jeunes, l’espace dédié aux spectacles et grands événements avec une grande scène, et quelques villages.
Les activités et ateliers auront lieu dans les salles des deux universités, la troisième (l’ENIT) sera plutôt dédiée aux services d’orientation et aux organisateurs du FSM. Dans la Faculté de Droit et de Sciences Economiques, il y aura les activités sur les thèmes droits humains, migration et libre circulation, femmes, processus révolutionnaires dans la région, Palestine, conflits, guerre et paix et Méditerranée. Dans l’université de Sciences se dérouleront les activités sur les thèmes économie solidaire, droits économiques et sociaux, la question de la dette, les finances et la gouvernance, les médias libres, l’accès à l’information, la culture, la jeunesse, l’avenir du FSM, la justice environnementale, et les questions syndicales.
A part les activités qui vont se dérouler dans des salles, il y aura des espaces extérieurs qui seront soit des villages soit des tentes et stands. Les villages sont des espaces qui sont gérés et organisés par un groupement d’organisations/associations. Par exemple, on a le FALDI qui organise un village sur la migration dans lequel il met plusieurs associations qui travaillent sur la migration. Pareil pour le village des révolutions arabes et Palestine, des médias libres, de la justice environnementale, droits humains, syndicats et femmes. Ces villages seront dans la faculté mais à l’extérieur, pas dans des salles.
Les stands de promotion des organisations seront situés sur le passage soit à l’intérieur des universités entre les amphis, soit dans le chemin pour aller d’une université à l’autre.
Il y aura aussi un espace dédie à Tunis étendu, c’est un espace de télé conférences où on pourra transmettre des activités qui se déroulent ailleurs (qui ne sont pas sur Tunis), et il y aura aussi l’inverse, c’est-à-dire que l’équipe de Tunis étendu va transmettre en direct sur Internet les activités des organisations qui le souhaitent qui se déroulent à Tunis.

Comment êtes-vous en train de gérer la restauration dans le Campus ?

L : Il y aura des espaces de restauration, il y a déjà des cafeterias qu’on va renforcer en ajoutant des autres points de vente un peu partout sur le site, et on va créer un axe avec toutes les associations qui pourront s’autofinancer en vendant de la nourriture, et en face il y aura des tables en plein air pour pouvoir manger.
W : Il y a eu un accord avec le restaurant universitaire pour fournir 10.000 repas et 3.000 sandwichs. On a contacté aussi les buvettes internes des trois Universités. Tous les produits qui vont se vendre vont respecter la Charte du FSM. Il y a aussi un complexe à coté du Campus dans lequel il y a des cafés et des restaurants. On arrive à assurer jusqu’au maintenant 30.000 repas qui seront disponible sur le Campus.

Comment s’organise le travail de l’équipe logistique du site ?

W : L’équipe logistique du site est implantée au Campus, dans la Faculté de Sciences. On a commencé le travail par un groupe de 4 et maintenant on a constitué des sous-commissions par thèmes -tels que la restauration, la sécurité, les secours…- avec des bénévoles et des camarades.
Notre mission dès le début était de coordonner le terrassement de terrain, les travaux d’aménagements, les blocs sanitaires, la facilitation de l’accès pour tout le monde, la question de l’électricité et la restauration. Et aussi de voir l’espace et les salles que nous avons au Campus.

Est-ce que vous pouvez nous faire un état de lieu des travaux d’aménagement du Campus ?

W : Nous sommes maintenant en train de travailler sur la question de l’électricité. Les espaces à l’extérieur comme le Camp des Jeunes, les activités culturelles et les villages nécessitent un ensemble de moyens en matière d’électricité, et il faut aussi renforcer et vérifier que toutes les prises marchent bien. Pour cette question nous travaillons avec la Société Tunisienne de l`Electricité et du Gaz (STEG) qui est une société publique.
Les travaux pour l’implantation des points de wifi sont sur la bonne route, et tout le monde aura un accès libre à Internet. Ça va être la première fois dans l’histoire de la Tunisie que dans un rassemblement d’environ 50.000 personnes, la moitié va utiliser internet au même temps d’une façon spontanée.
Les travaux sont en cours dans le Camps des Jeunes, qui est sur un terrain de football. Nous allons implanter des vestiaires, des douches et des blocs sanitaires. Nous espérons que les travaux seront finis une semaine avant le FSM. 

Voir en ligne : Forum Social Mondial en Tunis

Répondre à cet article